MENU

BLACK MIRROR

Support de réflexion sur l’identité / 2016

BLACK MIROR, financé par l’association des Amis de Messamena (Sorigny, France), est issu d’une immersion d’un mois dans la brousse camerounaise. Comment un objet peut-il être support de réflexion sociale et personnelle ? Wakup produit ici des miroirs adaptés à leur environnement naturel difficile, en étant conçu dans un matériau incassable. Ils intègrent des poèmes traditionnels africains évoquant le thème de l’identité, du rapport à autrui et du temps qui passe. Ces objets sont mis à disposition des populations isolées de la région, majoritairement paysannes, dans le cadre de cycle d’ateliers sur le bien-être, proposés par l’association des Amis de Messamena. Ces rencontres invitent les habitants à expérimenter des techniques de relaxation et de soins esthétiques (épilation, maquillage, coiffure, …). Dans un contexte social où l’identité individuelle laisse trop souvent place à celle de la communauté, il s’agissait, ici, de faire en sorte que les participants s’autorisent à prendre soin d’eux-meme, de leurs offrir un support de réflexion sur l’estime-de-soi et de les aider à se repositionner socialement si nécessaire. Rare dans la région, le miroir est ici support pour l’entretien quotidien (rasage, épilation, maquillage…), mais surtout objet d’émancipation sociale, en particulier pour les femmes et les enfants.

Financement et Collaborateur : Association des Amis de Messamena (37) | Soutien technique : Fablab de Volumes coworking – Paris (production numérique) | Crédits photos : Wakup studio